Oracle-Open-World
événement

Back from #OOWLON
Oracle Open World London 16-17 janvier 2019

Oracle Open World 2019, en synthèse

Oracle Open World (OOW) s’est décentralisé à Londres cette année, les 16 et 17 janvier, rompant avec la tradition californienne de l’évènement, et ce fut une réussite de popularité. 10 000 participants, des salles combles, un monde fou partout, peut-on dire qu’Oracle a été dépassé par son succès pour cette première édition européenne ?!

Le message fort de cet OOW réside dans une équation simple : Oracle = innovation, Innovation = Cloud + Artificial Intelligence.

Oracle Open World London 2019

En clair, Oracle s’affirme comme l’acteur phare et le plus avancé dans toutes les innovations qui dirigeront le marché des systèmes d’information des 10 prochaines années.

Le message est passé dès la keynote d’ouverture, notamment au travers d’une présentation innovante (en réalité augmentée) d’Accenture qui enfonce le « cloud » en présentant la vision d’un marché qui se développe dans 5 grands domaines : l’Intelligence Artificielle (IA), la réalité augmentée, la qualité de la donnée, l’ouverture des solutions, et l’internet des objets.

 

 

L’IA au cœur des nouveaux enjeux

Mark Hurd a confirmé le message le lendemain, en duplex depuis San Francisco. Le Cloud est dorénavant un sujet intégré par le marché. Les enjeux sont désormais ceux de l’IA et de l’automatisation des processus, créatrices de valeur pour les entreprises.

Ses prédictions sont claires :

  • 100% des applications Cloud d’Oracle sont ou seront dotées de fonctionnalités d’IA,
  • D'ici 2025, 85% des interactions avec le client final seront automatisées,
  • Ce mouvement générera de nouveaux emplois dans le secteur de l’IT, et 60% de ces métiers n’existent pas encore (supervision de robotisation, Data Professional, superviseurs Humain-Machine…).

Si, il y a 2 ans, Oracle souhaitait convaincre sur le Cloud et mettait l’IA en perspective, en 2019, Oracle considère que le Cloud est un sujet intégré par ses clients, et que l’IA n’est plus une perspective mais une réalité, qui concernera tous les domaines d’applications : ERP, CX, HCM, SCM, mais aussi le domaine de l’EPM.

Il n’est donc pas surprenant que de nombreuses sessions d’#OOWLON aient été dédiées à ce thème de l’IA, avec 3 grandes familles d’applications que l’on trouve aujourd’hui au-dessus des solutions Oracle Cloud :

  • Des applications assurant la qualité de la donnée, en travaillant sur son organisation, son intégration, et surtout sa précision.
  • Des applications « conversationnelles » (bots ou chatbots) qui vont révolutionner l’interaction et l’expérience utilisateur.
  • Des applications d’Adaptive Intelligence, capables d’analyser, mais aussi de comprendre, prédire, anticiper, et d’apprendre. Le stade de la « simple » Intelligence Artificielle semble donc déjà dépassé.

 

Quelles nouveautés du côté de l’EPM ?

Pour l’heure, il s’agit pour l’EPM de sécuriser la transition dans le Cloud pour des processus clés comme la consolidation financière. Dans ce domaine, OOW permet de constater que les choses avancent.

On retiendra notamment des sessions dédiées aux retours d’expérience sur Financial Consolidation Cloud Service (FCCS) :

  • Des déploiements réussis et des clients satisfaits (essentiellement des sociétés anglo-saxonnes pour le moment),
  • Des fonctionnalités d’automatisation des consolidations et de surveillance des pics d’activité de la solution qui viendront sous peu enrichir FCCS,
  • Des points d’amélioration attendus sur :
    • Les performances, en particulier sur les applications volumineuses
    • Les capacités de calcul, que peu de clients/partenaires Oracle ont encore poussées très loin.
  • Des premières bonnes pratiques : dans des contextes d’entreprise où tout a été intégré dans HFM (consolidation statuaire, reporting financier, Country by Country, cash, tax, RH, budget, forecast), il est vain d’essayer de reproduire à l’identique dans FCCS. Il faut au contraire s’inscrire dans une vraie démarche de transformation en capitalisant sur les différentes briques cloud métiers proposées par Oracle, par exemple :
    • Consolidation et reporting financier dans FCCS
    • Budget, forecast dans EPBCS
    • Tax reporting et reporting Country by Country dans TRCS.

Parmi les quelques « news » produit, nous avons également pu repérer que l’enjeu XBRL 2020 serait pris en compte dans les prochaines releases d’EPRCS.

 

👉 Pour plus d'information, participez à notre webinar sur la solution Oracle PBCS, planning et inscription ici

👉 Consultez l'avis d'expert : D’Oracle Hyperion Planning à Planning and Budgeting Cloud (PBCS) : 4 bonnes raisons de migrer… au moins !

👉 Notre expertise Oracle

Oracle Gold Partner Cloud Standard

 

 

Auteur

Eric Leroy Nell'Armonia
Eric LEROY, CEO Nell'Armonia

Lire aussi

Anaplan Nell'Armonia
Webinar 16.07.2019 Webinar

Planification et suivi budgétaire
dans le cloud
Découvrez la solution de pilotage Anaplan

Lire la suite
Matinale Tagetik et Nell'Armonia
Webinar 03.09.2019 Webinar

Une solution unique pour tous les besoins de pilotage financier :
Découvrez CCH Tagetik

Lire la suite
Matinale Oracle PBCS
Webinar 10.09.2019 Webinar PBCS

Découvrez la solution de pilotage Oracle cloud PBCS

Lire la suite
Nell'cash
Webinar 17.10.2019 Webinar Nell'Cash / Anaplan

Prévisions de trésorerie :
Comment sortir d’Excel ?

Lire la suite