FDJ, rentabilité par produit et par canal de distribution

FDJ : Rentabilité par produit et par canal de distribution

En bref

Premier acteur de jeux en France, FDJ (Française des Jeux) est une entreprise publique française détenue à 72 % par l’État français qui lui a confié le monopole des jeux de loterie et de paris sportifs sur tout son territoire et à Monaco. FDJ conçoit, produit et distribue des jeux de hasard via un réseau de distribution de 31 900 points de vente, un site internet et des applications pour smartphones et tablettes, et séduit 26,3 millions de joueurs.


Contexte et enjeux

Dans le cadre de l’ouverture à la concurrence du marché des jeux en ligne en juin 2010, la Française des Jeux lance le projet Grand Large afin de répondre aux évolutions des obligations réglementaires et à l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) créée pour réguler les jeux d’argent sur internet en France.
La Française des Jeux sollicite Nell’Armonia sur un des volets de ce projet : l’industrialisation de la production des comptes d’exploitation par gamme de jeux et par canal de distribution, alors produite sur Excel.

Enjeux du projet :

  • Automatiser et fiabiliser les traitements de production des comptes
  • Fournir une piste d’audit des répartitions permettant d’assurer l’auditabilité et la traçabilité des informations produites
  • Disposer de capacités de simulations et de mises en perspectives.

La réponse de Nell'Armonia

Avec une équipe projet fonctionnelle et technique, Nell’Armonia a mis en œuvre une application de pilotage financier permettant d’atteindre les objectifs suivants :

  • Gérer les axes d’analyse de FDJ
  • Permettre l’enchaînement et le séquencement de règles de calculs et de répartition en cascade (sur 7 niveaux)
  • Automatiser l’intégration des données entre l’ERP et la plateforme de pilotage
  • Permettre les analyses ad’hoc et les restitutions standardisées
  • Simuler l’impact d’un changement dans les gammes de jeux ou les canaux de distribution.

Bénéfices

  • Piste d’audit permanente sur les retraitements effectués par l’outil

– Bonne lisibilité des règles et des inducteurs de coûts
– Traçabilité des informations produites

  • Capacité de simulations

– Variabilité de l’affectation des inducteurs de coûts
– Mise en perspective des différentes simulations

  • Sécurisation de l’analyse de rentabilité

– Automatisation de la mise à jour du référentiel et des données
– Partage des états de reporting standard.

Autres références